Dernières Nouvelles de Truttenhausen

Nouvelle rubrique : chaque semaine pour les Amapiens, Antoine et Pierre-Henri rédigent les Dernières Nouvelles de Truttenhausen, un feuillet qui raconte la vie de la ferme, le ressenti, les impressions... Nous allons désormais essayer de les publier régulièrement sur le site. Voici déjà celui du 8 décembre.

La Nuit a bien gagné ! Plus de feuilles, la vie s'est retirée, le soleil ne se montre plus, la lune triomphe haut dans le ciel.

 

Chaque année, à ce moment froid, sombre, humide, attaqué par les rumes, la toux, la grippe, les pieds dans de grosses bottes fourrées, des questions remontent.

Pourquoi ?

Pourquoi je fais ce métier ? ...est-ce que je veux continuer à me geler au travail 65 heures par semaine pour un petit SMIC horaire ?

Ma vie - comme la votre - est pleine de plaisirs et de déplaisirs ; même si tout ne dépend pas d'eux, j'en fais parfois défiler quelques uns.

C'est sur que j'aime pendant la belle saison chercher les vaches au petit matin et ramener le troupeau pour la traite à l'étable. Malgré le bruit de la machine à traire j'aime l'intimité avec les vaches quand elle donnent leur lait. J'aime la consistance si tendre du lait caillé dans le chaudron et sa contraction rapide pendant l'égouttage... J'ai beaucoup de respect et de tendresse pour le bon lait.

 

J'aime avoir comme partenaire de travail la Nature, sentir la vigueur de ses saisons, pouvoir contribuer à sa beauté. J'aime le miracle de la graine qu'on met en terre et le gonflement des fruits sur les arbres. J'aime l'odeur du foin qui sèche.

J'aime voir le bel étal de nos produits sur le stand du marché. J'aime qu'une femme avec un nourisson s'en approche et achète trois carottes pour le premier repas de son bébé. J'aime, des années plus tard voir les enfants qui ont grandi avec nos produits.

En fait, j'aime beaucoup... et je supporte pour ça le bruit des machines, le cambouis... les découverts banquaires répétés qui font monter la pression, la boite aux lettres toujours pleine de nouvelles factures...

J'aime beaucoup... et j'arrive grâce à ça à remplir des formulaires administratifs débiles et me plier à des normes chaque année plus serrées.

 

Bonheur... malheur... il y aurait encore beaucoup à raconter !

 

Mais si j'ai la santé et si vous êtes toujours là, oui. Je continue.

 

Antoine.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Adolph (lundi, 23 juillet 2012 04:52)

    Thanks you drastically for this great and actually insightful report. Everybody will get fantastic specifics from this text.outstanding do the job protect it up. I�m planning to bookmark this website site for came back again all over again in upcoming.Visiting this site daily now. Great info. Keep it up!