Les génisses en balade...

Vache et dauphin

Vendredi : grosse frayeur ! Les génisses ont disparu. En effet, pour la première fois depuis presque 20 ans, les 7 jeunes vaches (entre 1 et 2 ans) ont fait tomber la porte de leur étable et s'en sont allées dans la forêt. Liberté, quand tu nous tiens... Toute l'équipe de la ferme part à leur poursuite. Les 2 plus jeunes s'effondrent de fatigue et on les ramène à la maison. Quant aux autres, on les localises vers la maison de Pierre-Henri et on tente tant bien que mal de les faire rentrer... peine perdue ! Une vachette qui découvre la vie, ça court vite. Très vite. La nuit tombe, on abandonne la poursuite, en se disant qu'elle rentreront demain.

[...]

Samedi : grande balade vers le Landsberg où un jogger aurait aperçu nos vaches. Elles n'y sont pas mais une petite bouse et quelques traces dans la boue témoignent de leur présence. S'ensuit un jeu de piste à travers la forêt qui nous mène jusqu'à Saint Jacques, sous le Mont Saint Odile. On finit par abandonner après 3h de marche, fautes de traces, et on rentre... pour trouver la Police qui nous attend à la ferme ! Nos vaches ont été aperçues vers l'Abbaye de Niedermunster, et les pompiers de la région tentent de les ramener. On fonce sur les lieux pour en trouver une cernée par les pompiers, qu'on arrive à charger dans le camion. Les autres seraient reparti dans la forêt...

 

On ramène la rescapée, et on cherche les 4 dernières fofolles toute l'aprem ! Aucun signe.On abandonne à la nuit tombée.

 

Dimanche : tout le monde est prévenu ! Police et pompiers nous préviènnent s'ils ont des infos. On se balade vers Saint Nabord en prévenant touristes et promeneurs, mais pas moyen de les localiser. Un peu inquièts, on rentre et on scrute le téléphone... en vain.

 

Lundi : tôt le matin, une surprise nous attend ! 4 génisses épuisées, maigres et pleine de boue nous attendent dans la cour de la ferme ! Est-ce un coup de chance ? Leur sens de l'orientation légendaire où bien ont-elles suivi le fumet du fumier qu'on est justement en train d'épandre sur les prés ? On s'est finalement dit qu'elles en avaient marre des écorces et que le bon foin bio leur manquait. Toujours est-il que ces 4 coquines sont rentrées toutes seules. Une fois dans leur étable, elle s'endorment aussitôt, épuisées par 3 jours d'excursion intensive.

 

En voila quelques unes qui auront des choses à raconter à leur petits veaux.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Emeline Hubert (mardi, 11 octobre 2011 16:41)

    Quelle aventure!
    En tout cas, j'ai eu du plaisir à lire cette histoire! Heureusement, tout est bien qui finit bien!

  • #2

    Céline Miesch AMAP Barr (vendredi, 11 mai 2012 16:21)

    Oh la vache! Quelle histoire! Belle anecdote, je n'aurais pas imaginé qu'elles puissent retrouver leur chemin. Tout est bien qui finit bien!